Si les feuilles meurent...

des nouvelles, poèmes, romans, mots, point, espaces et virgules et tout le tralala...

30 novembre 2007

La dernière pelletée - Première partie 2/3

Vers quinze heures je m'assois. J'ai de la merde qui dégouline partout sur moi. Bleue. Je pense au poisson. Il faut absolument que j'achète le bocal aujourd'hui. Quand je suis parti ce matin, il ne pouvait déjà presque plus bouger. Pauv' petit. Je devrais... - Eh ! Simon ! - ... - Oh, j'te parle ! me gueule Christophe, deux étages plus bas. - Hein... - On te paye pas pour rêvasser. Y'a du boulot. - Ouais ouais. Je ne comprends rien à la situation. Je pense encore au poisson.... [Lire la suite]
Posté par Clement M à 18:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 novembre 2007

La dernière pelletée - Première partie 3/3

  Je me réveille dans une sorte de cocon. C'est mou. Ça sent bon. Il y fait chaud. Je ne distingue rien. Un petit filet de lumière se faufile en haut à droite. Je crois que je suis dans un lit à baldaquin dont les rideaux sont fermés. Je suis nu. Qu'est ce que je fous à poil dans un lit, bordel ? Et puis, je suis où, là ? Encore la même question. Merde. Ça a fait beaucoup en vingt quatre heures. J'essaie de me souvenir. Le chantier, la peinture, le bus... J'entends du bruit autour. Je crie : « y'a... [Lire la suite]
Posté par Clement M à 18:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 novembre 2007

- Nouvelle -

Écrase-monde     Je me tenais dans le coin de la porte, bleue, et me demandais comment on en était arrivé là. Je n’étais pas là. TOUT semblait se confondre dans la vapeur mais je n’étais pas là. L’autre frappait dans mon crâne et ne demandait qu’à sortir ; j’empoignais alors une grosse paire de ciseaux et entrepris de labourer mes bras maigrichons. Le rouge gicla. Le rouge giclait mais je n’étais toujours pas là.  Le bleu me comprimait les tempes et la théière se mit à hurler.... [Lire la suite]
Posté par Clement M à 17:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 novembre 2007

- Nouvelle -

Les Larmes     On était assis par terre, tranquilles, et on regardait passer les trains. Tout allait pour le mieux. Le monde ressemblait un étron géant qui coulait tout doucement. Les gens passaient devant nous, sans nous voir ; y’en avait juste un ou deux pour nous insulter des yeux ou d’un crachat. Moi je m’en foutais, ça faisait bien longtemps que je ne les voyais plus, je me contentais des fourmis et des rats. Par contre l’Autre grognait, gesticulait, il ressemblait à une grosse limace... [Lire la suite]
Posté par Clement M à 17:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 novembre 2007

- Nouvelle -

  Vie et mort de mon enfant.     Il court depuis des heures et ne peut s’arrêter; tout son être est en mouvement mais il a laissé sa tête à quelques pas de là. Et, il la fuit. Bientôt ses poumons prennent feu et il s’arrête boire une tisane dans un salon de thé afin éteindre l’incendie. Les pintades tournoient autour de lui et émettent des gloussements caractérisés. Choucroute, fard à paupière, rouge sang, truelle de fond de teint, l’accoutrement est génial. Il... [Lire la suite]
Posté par Clement M à 17:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 novembre 2007

- Nouvelle -

Une Clope       L'air est lourd. Je sens venir la fin. Je pense que je ne sais pas, que je ne sais rien. Ou plus. Cela fait des semaines que je ne suis pas sorti et soudainement je ressens une peur énorme qui me grignote le fond du ventre comme un rat enragé; et ça monte. Doucement. Tranquillement. Ça tente parfois de brèves incursions un peu plus haut, du côté de la gorge, mais je réussis à la maintenir au fond la plupart du temps. Je ne sais plus trop quoi faire. Je dors... [Lire la suite]
Posté par Clement M à 17:36 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
30 novembre 2007

- Nouvelle -

Plus tard ; finalement     Il est seul et regarde les mouettes s'envoler. Il est seul et ne comprend pas. Pourquoi la vie est-elle ainsi faite ? Douce et blessante. Comme une lame si bien affutée qu'elle provoque un frisson de plaisir quand elle meurtrie la chair et laisse s'échapper les derniers regrets. Pourquoi la vie est-elle si prometteuse alors que rien n'est tenu ? Cette nuit pourrait être tellement différente des autres, elle pourrait changer sa vie, pour quelques instants ou... [Lire la suite]
Posté par Clement M à 17:34 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
30 novembre 2007

- Nouvelle -

Éclabousssure     Les bruits devenaient vraiment perturbants. Je n'arrivais pas du tout à me concentrer. C'eût été bien utile, aux vues de mon insondable vide d'idées. La feuille blanche me lançait des petits coups de coudes dans les côtes. Elle semblait vouloir me rappeler à quel point ma tentative était vouée à l'échec; l'enfant était mort-né. Pour avoir quelque chose à raconter, si beaux soient les mots employés, il fallait avoir vécu des expériences bouleversantes, enrichissantes, ... [Lire la suite]
Posté par Clement M à 17:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 novembre 2007

POUPOUDOOUUUUUU !

Bon, nouveau blog, nouvelle rigueur, je vais m'efforcer de garder celui-ci en vie.Et je ne me disperserai plus. Juste des écrits dans celui là. Je le nourirai au sein, de chair contre clavier, et le plus souvent possible. Voilà, je ne sais pas trop quoi dire...Bizarrement, j'ai le trac, un peu, devant l'écran. Bah oui.Oui oui oui. Je vais vous donner à lire jusqu'à ne plus savoir quoi en faire. Ou pas. Commençons donc par une courte nouvelle et son interprétation graphique par Mr. Sieur Bickyhpil le Poisson-Chat, bd de haute... [Lire la suite]
Posté par Clement M à 00:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]