Si les feuilles meurent...

des nouvelles, poèmes, romans, mots, point, espaces et virgules et tout le tralala...

25 février 2009

- Concrete Jungle -

Un tombeau de béton

Nimbé d’un air triste

Ruisselant d’une bruine acide

Parcouru en tous sens

Par des ombres fuyantes

Et pressées

Toujours

 

Temple obsolète

De la vision étriquée

D’un animal moche

Malin et prétentieux

Charriant les cris

Les râles et les pleurs

S’exhibant aux lueurs crues

De milliers de lumières

Qui éclatent un peu partout

Des coulées de bitumes

A l’infini

Et parfois

Au coin d’une rue

Un arbre essoufflé

Perdu

Une nuée de mouches

D’aluminium

Qui rugissent

Et papillonnent

Qui crachent

Des nuages noirs

Suffocants

Et hurlent en diapason

De leur cor strident

Le règne déclinant

De leur maîtres

 

 

Un cauchemar éveillé

Fuit par les étoiles

Où la nuit n’existe plus

Des carcasses vides

Qui tendent la main

Les regards durs

Qui font semblant

Des êtres immondes

Et sanctifiés

Et les livres qui

Peu à peu

Disparaissent

Dans un brasier

Multicolore

Et

Collectif

Des images vides de sens

Des espoirs qui se rendent

Sans résistance

Aucune

Des os qui s’entrechoquent

Des cultes qui émergent

Des frissons maladifs

Des vies qui pleurent

Des yeux qui hurlent

Des oreilles qui ne voient plus

L’aberration vile et

Inutile

D’une vie cimentée

Et cloisonnée

D’une mort dans un cirque de

Pierres plates

Et comme dernière demeure

Enfin

Toujours

Le béton brut.

 

 

C’est là que je suis né,

Que j’ai appris

À faire semblant

Et j’ai faillit

Vivre ce temps

Sans question

Et sans rêverie

Mais je le jure

Et je le crache

Sur tous leurs Dieux

Je rêve d’un incendie

Haut comme les cieux

Et

Si tout n’a pas brûlé

Avant que je ne parte

J’irais crever

Là haut

Sur la colline

Loin du ciment

Perdu au fond des vignes

Au plus noir de la nuit

Et des étoiles

Peinture vibrante

Sur une toile

Pleine de vie

Posté par Clement M à 01:04 - - TEXTES POUR RIEN - - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    Le jour où je passe par ici (ca faisait un petit temps...) tu jettes un nouveau texte... Comblé!

    Posté par x@, 25 février 2009 à 16:34
  • Moi aussi, je trouverai une colline sur laquelle grimper. Et on rigolera.

    Posté par manouch, 02 mars 2009 à 17:36

Poster un commentaire