Si les feuilles meurent...

des nouvelles, poèmes, romans, mots, point, espaces et virgules et tout le tralala...

19 septembre 2008

Oui oui ça travaille...


Il n'y a pas eu grand chose de nouveau depuis longtemps, et si l'on peut croire, à raison, à un certain relâchement passager, c'est aussi parce que je me suis lancé dans quelques "gros" projets. Longues nouvelles ou courts romans ou même qui sait longs romans, bref voilà le premier paragraphe (bientôt beaucoup plus) de mon prochain roman ( qui n'a pas encore de titre ) :

Lorsqu'enfin le soleil se leva à l'horizon, la ville était déserte.
Il y régnait un silence total, à peine troublé par quelques cris d'oiseaux. L'air était doux et un vent
léger venu de l'océan finissait d'emporter le parfum nauséabond qui saturait l'air depuis la veille au soir. De jeunes feuilles frémissaient sous la brise, toutes à leur bonheur, s'offrant délicatement aux premiers rayons du soleil.
Il régnait à cet instant, malgré les cadavres qui jonchaient les trottoirs, un climat d'harmonie et de paix. Comme si la vie
éclatait à nouveau, libre et sauvage, après qu'on l’eût souillé pendant si longtemps.



Posté par Clement M à 17:10 - Blabla divers - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires

    Et pourquoi pas un court métrage cette fois.

    Posté par Tristan, 31 juillet 2008 à 16:16
  • Au milieu de ce tableau se dressait une sombre silhouette... C'était Mathieu qui, le regard hagard, faisait rugir par accoups saccadés des gorgées de vin dans sa george.

    ...

    Posté par x@, 20 août 2008 à 15:15
  • ... ou plutot sa gOrge! A toi de voir si tu préfère une métaphore zarbi.

    Posté par x@, 21 août 2008 à 08:56
  • un récit post-apocalyptique en perspective?

    Posté par manouch, 17 octobre 2008 à 18:10

Poster un commentaire